Newsletter Veolia N°2

Sommaire

C’est l’hiver. En quoi les glaciers nous sont-ils utiles ?

Le glacier, en jouant son rôle de réservoir d'eau douce, régularise le débit des cours d'eau tout au long de l'année. Il permet ainsi à la végétation en aval de disposer de réserves d'eau constantes et d'éviter ou d'atténuer d'éventuelles périodes de sécheresse.

A l'échelle de notre planète la glace est partout présente :

  • sur mer, dans les banquises ;
  • dans l'atmosphère, sous forme de cristaux de glace, de flocons de neige et de grêlons ;
  • sous terre, elle entre dans la composition des sols gelés sur de grandes épaisseurs ;
  • et surtout sur terre, aux pôles et en montagne. 

Aux pôles, la glace est présente sous forme d’énormes calottes glaciaires qui représentent 97 % des terres englacées sur Terre. L’Antarctique et le Groënland sont les plus connus. Les glaciers continentaux, présents dans les pôles, sont constitués d'eau douce, contrairement à la banquise constituée d'eau salée gelée. Ils constituent la plus grande réserve d'eau douce de la planète. Il arrive que des morceaux se détachent et voguent sur la mer: ce sont les icebergs.

 Les glaciers de montagne, eux, se forment à partir de l’accumulation de la neige qui se tasse et forme une couche de glace épaisse et compacte. Avec le poids, les couches inférieures avancent en formant des langues de glace qui descendent le long des vallées.
 L’hiver, sous l'effet des précipitations, le glacier s'alourdit et se déplace plus lentement qu’en été.

Aujourd’hui, plus de 10 % de la surface des continents sont couverts de glace. Si le gigantesque volume de glace de l'Arctique et de l'Antarctique (80%  des réserves d'eau douce) venait à fondre, le niveau des océans monterait de 70 mètres, recouvrant les plaines basses.